Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ensemble
De l'enthousiasme pour Nivelles

Navigation

Vous êtes ici : Accueil

A la une !

Le marché aux fleurs doit rester Place E. de Lalieux !

Charles GourdinLe marché aux fleurs, regroupant des horticulteurs et fleuristes le samedi matin, place E. de Lalieux, est devenu un incontournable pour les Nivellois et les nombreux clients hors Nivelles qui viennent au marché à Nivelles pour des plantes, arbustes, fleurs à planter ou fleurs coupées et plants à repiquer.
 
A la demande de quelques maraîchers, une réunion s’est tenue à l’Hôtel de ville et une proposition leur a été faite de les installer sur la Grand-Place sur le parking devant la maison communale et dans la rue de Soignies dès qu’il y aurait la foire ou toute autre activité (+- 12 semaines /an)
 
Notre comité cdH estime que ce serait vraiment une erreur...
Ce marché décentralisé et spécialisé ne fait aucune concurrence au marché de la Grand Place, bien au contraire. Il facilite grandement la circulation piétonne entre les deux pôles.
Tous les commerçants nivellois, qui par ailleurs souffrent réellement d'une baisse générale de fréquentation comme tous les centres urbains, sont d'accord pour apprécier le va et vient entre les deux marchés. De plus, un parking aisé, rue Roblet, permet aux clients de charger facilement leurs achats de plantes.obj a9OwnuEt EmX9Xs95tqV3Q marché fleurs pl Emile de Lalieux  avr 2008888 (30)
 
L'atout de ce marché aux fleurs a d'ailleurs été souligné lors du plan de structure commerciale commandé par la Ville en 2014 et réalisé par un bureau spécialisé en collaboration avec l’université de Liège.
 
Schéma de structure commerciale (réalisé en 2014):
Par ailleurs, signalons que le marché présente une implantation secondaire sur la place Émile Delalieux où se regroupent toutes les échoppes de fleuristes et de pépiniéristes.
Cette spécialisation dans ce secteur précis permet d’ailleurs à cette seconde implantation de pouvoir fonctionner en complément de la première sans qu’elles se fassent mutuellement concurrence.
Si les deux implantations présentaient des offre similaires, l’offre plus importante autour de la Grand-Place finirait par nuire à l’implantation secondaire place Émile Delalieux.
De plus, le fait d’avoir implanté les pépiniéristes sur une place traversée par un boulevard urbain et avec des espaces de parking à proximité permet aux clients de facilement charger leurs achats dans leur voiture, ce qui s’avère particulièrement pertinent pour ce type de produits.
 
Cette éventuelle délocalisation du marché qui s’ajouterait à l’exode des bureaux des finances et du Palais de Justice serait trop dommageable à l’activité commerciale du centre-ville qui est essentielle pour la vie d’un centre-ville !

Charles Gourdin
Vice-président du CdH-Ensemble

marché fleurs place de Lalieux

Dis, qu'est-ce que c'est "faire de la politique"

"Tout cela est politisé !’". Voici une phrase que nous entendons souvent… Mais, c’est quoi, politisé ? Lorsque l’on fait de la politique, au niveau communal, notre motivation première est, pour la plupart d’entre nous, issue d’une envie de nous investir au sein de notre ville. Certes, nous nous engageons avec nos tripes, nos idéaux, et nos convictions. Mais s’engager en politique communale n’est pas, à mes yeux, à nos yeux, un engagement avec des fins personnelles. Il s’agit d’un engagement qui nous demande du temps et de l’énergie, avec pour seul but de faire passer des valeurs auxquelles nous croyons.

Au sein du CDH-ensemble de Nivelles, les membres du comité ont tous des histoires différentes, des boulots différents, des vies différentes ! Et c’est cela qui fait notre richesse. Certes, nous n’avons pas coutume de nous réunir lors de chaque évènement nivellois. Cela entre autres car nous sommes en accord avec l’une des bases fondamentales que notre parti prône : la famille. Dès lors, vous nous croiserez sans doute lors de ces évènements, au coin d’une rue, nous rendant chez le commerçant du coin, accompagnant nos enfants à l’école ou encore lors d’une sortie en famille ou entre amis. Ce n’est donc pas parce que vous ne nous voyez pas en photo que nous ne sommes pas présents. Nous sommes des citoyens qui, par amour de leur ville, ont voulu y mettre un peu du leur pour y partager des choses auxquelles ils croient.

Notre travail se base sur le respect. Il est bien dur à faire passer, celui-là, en ces temps de pré-élections, comme disent certains. Mais, convaincus que chacun peut apporter quelque chose d’intéressant, quel que soit son parti, ses idées, nous continuerons à travailler en faisant passer nos idées, en communiquant sur notre travail, sans avoir besoin, pour cela, de ternir l’image ou de se réapproprier le travail d’autrui . Nous pensons qu’il s’agit là d’une des grandes forces de notre comité : le respect et la conviction qu’il est possible de faire de la politique sans rentrer dans des jeux qui, malheureusement, semblent être la définition de la politique, aux yeux de bon nombre de citoyens.

Alors, au détour de ce coin de rue, en nous croisant chez le commerçant, à la sortie de l’école, n’hésitez pas à nous interpeler ! Plus nous entendrons vos envies, remarques et suggestions, plus nous pourrons adapter notre travail quotidien.

Nathalie PIRET,
vice-présidente,

tanterip

 

Nathalie Piret

Pour une nouvelle école fondamentale au plus vite à Nivelles !

Le projet Val de Thines a donné lieu à des débats tumultueux au cours desquels certains mandataires ont prêté au groupe cdH-Ensemble des intentions qui sont contraires à la réalité. Il en va notamment de notre position politique à propos du projet de nouvelle école fondamentale à nivelles.

Notre groupe considère que l'enseignement dispensé tant par le réseau communal que par le réseau libre est de grande qualité et est composé d'équipes éducatives qui veillent à offrir le meilleur à leurs élèves. Il n'y pas selon nous un enseignement meilleur que l'autre.

La population nivelloise est en forte croissance, la création d'une nouvelle école fondamentale est aujourd'hui plus que nécessaire et deviendra à court terme urgente ! Pour notre groupe, deux points sont donc essentiels : la rapidité du projet et sa faisabilité financière.

Un appel à projet vient d'être lancé par la Fédération Wallonie Bruxelles pour la construction de nouveaux établissements scolaires, tous réseaux confondus. La Ville compte y répondre positivement et c'est très bien. Le Collège a voté ce point à l'unanimité. Mais de l'avis de certains bien placés, ce projet mettra peut-être 10 ans à se concrétiser. Et, par ailleurs, les contribuables devront en assumer les coûts de fonctionnements. Actuellement, une école communale de 18 classes coûte environ 500 000 € par an au budget communal. Or le développement de Nivelles est tel que c'est toute une série d'équipements collectifs qu'il faut envisager pour garantir la qualité de vie des Nivellois et futures Nivellois : école, mais aussi crèche, équipements sportifs, mobilité, résidence pour seniors...

Comme nous l'avons déjà dit, le réseau libre catholique dispose des moyens financiers suffisants pour construire dès aujourd'hui une nouvelle école, à la condition de pouvoir occuper un terrain sous couvert, par exemple, d'un bail emphytéotique. Le fonctionnement d'une nouvelle école gérée par le réseau libre ne coûterait rien à la Ville de Nivelles. Il lui rapporterait même un loyer dans le cadre du bail emphytéotique.

Des groupes politiques soutiennent absolument l'installation d'une école communale dont le financement - et donc sa concrétisation - ne sera réel qu'à moyen ou long terme (selon les capacités financières de la FWB) et provoquera une hausse significative des dépenses annuelles à charge du budget de la Ville.

Nous restons persuadés qu'un choix simplement idéologique est aujourd'hui dépassé. Toutes nos écoles de tous les réseaux sont de qualité et notre Ville jouit à l'heure actuelle d'une offre scolaire diversifiée permettant aux familles de choisir l'école de leur choix selon leurs convictions... Sauf que les places manquent déjà aujourd'hui !

C'est donc tout de suite qu'il faut initier un projet... car dans 10 ans, à l'allure où vont les projets immobiliers, il sera temps d'envisager à nouveau une autre école !

Le groupe cdH-Ensemble s'abstient sur la demande de reconnaissance d'un périmètre SAR pour le projet Val de Thines

Le groupe cdH-Ensemble a décidé de s'abstenir de voter ce point présenté au Conseil communal du 22 mai 2017.
Nous soutenons bien entendu la volonté de rénover le site industriel désaffecté occupé anciennement par Arjo Wiggins et d'y développer un projet qui n'a plus rien à voir avec de l'industrie lourde.
Toutefois, le projet de master plan intitulé Val de Thines énoncé dans le projet de délibération, mais absent du dossier qui nous est soumis, annonce le développement d'un projet immobilier qui est, pour notre groupe politique, totalement inacceptable. On envisage en effet l'aménagement d'au moins deux mille logements dans un espace qui ne dispose pas des équipements nécessaires et de la surface adéquate pour les accueillir.
Notre groupe soutiendra une requalification du site qui fera avant tout la part belle à l'aménagement de logements publics accessibles aux Nivellois qui ne bénéficient pas de hauts revenus, des programmes publics octroient des co-financements pour réaliser de tels projets, utilisons-les !
En outre, pour notre groupe, un aménagement réussi du site consacrera une bonne part de sa surface aux espaces verts, donnera la priorité à l'aménagement de maisons deux façades ou duplex permettant d'avoir un petit jardin pour les jeunes familles, intègrera aussi des immeubles destinés à des bureaux et à des services publics (une école, une crèche et une maison de repos) et veillera surtout à développer des infrastructures routières tant dans le site que dans le voisinage, qui assureront une qualité des déplacements pour tous les usagers : piétons, cyclistes et conducteurs.
Le master plan Val de Thines dont le contenu est imprécis et versatile, ne semble vraiment pas projeter de telles orientations !
La décision prise par le Conseil communal si elle est validée par le Gouvernement wallon, sera soumise à l'enquête publique. Nous ne trouvons pas cohérent de solliciter l'avis des Nivellois sur un document laconique et donc sujet à bien des interprétations. C'est un projet précis qui doit être soumis à l'avis de nos concitoyens ; or, à l'heure actuelle un tel projet n'existe pas.
C'est ce qui justifie l'abstention de notre groupe.


Ensemble, avec le cdH, soutenons toutes les familles

Demain, lundi 15 mai, à l'occasion de la journée des Familles, l'équipe du cdH-Ensemble de Nivelles mènera une manifestation qui vise à sensibiliser les Nivellois sur l'importance de mener des actions politiques en faveur de toutes les familles.

Nous organisons cette manifestation de concert avec le cdH national qui souligne les progrès réalisés grâce à son action ces trois dernières années en Région wallonne et en Fédération Wallonie-Bruxelles : + 6850 places en crèches et chez les accueillantes pour les enfants de 0 à 3 ans ; allocations familiales garanties pour tous et revalorisées dès 2019 ; + 24 millions d'€ pour la rénovation des bâtiments scolaires.

A Nivelles, notre groupe a œuvré ces 5 dernières années avec la même énergie en faveur des familles : + 18 places à la crèche communale de la Dodaine en 2014 ; + 36 places à la crèche les Ouistitis ; + 36 places à la crèches les Trois petits Pas ; + 60 places en soutien aux Jeunes pousses (crèche du Centre hospitalier) et à la Maison des Enfants de la rue Sainte-Anne. Soit un total de 150 places supplémentaires au tarif ONE, pour accueillir les jeunes enfants en moins de 5 ans ! Les progrès réalisés sont déjà importants, mais il faut les poursuivre car les listes d'attente restent importantes.

Manifestation famille 15 mai (2)

Les travaux de toiture aboutissent progressivement

La toiture sera réalisée la semaine du 15 mai : partie arrière au-dessus des salles, et partie avant.
Montage actuel du mur séparant les deux salles.
Etude en cours pour l'isolation acoustique,  les écrans et le système de ventilation.
Evelyne Van Pée.
echaffaudageA l'intérieur

Le CPAS de Nivelles espère toujours 24 lits pour une extension de la Maison de Retraite "Nos Tayons"... Qu'en est-il exactement ?

Il y a quelques jours, le Ministre Maxime Prévot donnait à Nivelles une brillante conférence sur l'avenir des allocations familiales en Région Wallonne.
A cette occasion, il est revenu sur la demande d'augmentation de capacité d'accueil de la Résidence "Nos Tayons" introduite en 2015.
A l'époque, le CPAS de Nivelles espérait pouvoir profiter de la fermeture d'une maison de repos de 24 lits à Court St Etienne pour récupérer ces places et augmenter l'offre d'accueil à "Nos Tayons". Ce fut chose impossible pour des raisons techniques.
En effet, la procédure légale prévoit que l'obtention de l'autorisation de nouveaux lits survienne AVANT la fermeture des places que l'on souhaite récupérer. Or, dans le cas de Nivelles,  le CPAS a introduit son dossier trop tard, par rapport à la date de fermeture des places de Court St Etienne, pour pouvoir obtenir l'autorisation dans les délais prescrits.
En aucun cas un Ministre ne peut déroger à une procédure légale, procédure légale par ailleurs mise en place par les Ministres des Affaires sociales précédents (PS). Le Ministre Prévot n'a donc pu que constater qu'il ne pouvait pas donner suite à cette demande pour des raisons exclusivement légales.
Le cdH nivellois regrette  cette erreur administrative du CPAS et met tout en oeuvre  pour obtenir malgré tout de nouveaux lits à Nos Tayons, au bénéfice de nos seniors aclots

Dernières nouvelles concernant l'avancement des travaux au cinéma

Les travaux du cinéma avancent bien ! Le démontage est pratiquement terminé. Le type de sièges des deux salles a été choisi, de même que leur couleur et les revêtements muraux. Sont déjà commandés également les châssis et l'élévateur PMR.

Fourniture béton 2

Actuellement, il n'y a pas de retard dans le chantier qui devrait être terminé pour l'automne. Croisons les doigts !

salle intérieur

Evelyne

La Maison des Jeunes est reconnue !

Bonne nouvelle, après seulement une année de fonctionnement, la Maison des Jeunes MJ Squad (rue Bayard) a été officiellement reconnue par la Fédération Wallonie Bruxelles ce 31 janvier 2017.
Je voudrais saluer ici le travail des animateurs et des jeunes : permanences, ateliers, collaborations avec le tissu associatif nivellois, tous ces éléments font espérer un subside de fonctionnement annoncé pour très bientôt. Citons tout particulièrement des ateliers mini-foot, écriture-rap, émissions radio en partenariat avec Ultrason et Infor-Jeunes, participation au Student Park Party, stage video... Cette reconnaissance officielle permettra sans aucun doute à la MJ de prendre de l'ampleur.
Evelyne STINGLHAMBER - VANPEE
Echevine de la jeunesse.

Activités et projets du Conseil communal des Enfants de Nivelles

Le Conseil communal des Enfants regroupe depuis cette année des représentants de TOUTES les écoles de Nivelles, au niveau des 5e et 6e primaires. Les enfants, élus démocratiquement au sein de chaque école, y apprennent à s'intéresser à leur environnement et à leur cadre de vie, à formuler des projets d'intérêt citoyen, à écouter les avis de chacun, cela dans le respect de tous.

Tout dernièrement, ils ont participé à la plantation d'arbustes sur le long du RAVeL. Ce fut l'occasion d'entendre un responsable Natagora leur expliquer l'intérêt de cette voie verte, non seulement pour la mobilité piétons et vélos, mais aussi pour la bio-diversité. L'enthousiasme des enfants était manifeste...
D'autres projets sont en cours, comme, notamment, un tournoi de mini-foot inter-écoles, et la visite à Nivelles du Conseil communal des Enfants de Genappe... Ce sera l'occasion pour tous de (re)découvrir un peu de l'histoire de notre ville, et de partager une bonne tarte al d'jote !

La Bibliothèque locale de Nivelles déborde de projets...

A l'heure actuelle, une bibliothèque qui vit est bien plus qu'un espace dédié aux livres, aussi nombreux soient-ils ! 
A ce propos, les Nivellois sont gâtés ! En plus des 80.000 livres qui occupent les rayonnages de notre bibliothèque, en plus de l'aide à la recherche, des prêts inter-bibliothèques, du service de prêt à domicile, l'équipe a mis en place une série d'activités qui rencontrent un beau succès... et affichent la plupart du temps "complet" ! 
Heure du conte, lecture aux tout-petits,  club de lecture ados, accueil des écoles à la bibliothèque-même, ou service itinérants pour les écoles et crèches, formation du personnel des crèches à la lecture pour les bébés, ateliers le temps d'une journée ou de quelques heures...
N'hésitez pas... 

Remise du Prix Et après "Demain" ? Deux écoles et trois projets récompensés !

Proclamation le 20 janvier 2017.
Remise du Prix   Et après "Demain" ?  Deux écoles et trois projets récompensés !

remise des prix

En octobre dernier, près de 1500 élèves des écoles secondaires de Nivelles ont pu assister à la projection du film "Demain", dans le cadre du Festival du Film Solidaire, au Waux Hall. Dans la foulée, un appel à projets à destination des écoles secondaires (cycle supérieur) a été lancé par l'échevinat de la Jeunesse.
Ce 20 janvier, trois prix de 500 € ont été remis  aux élèves de 4e F du Collège Ste Gertrude et au groupe "We Change" de l'Institut de l'Enfant-Jésus Lycée. Les élèves ont présenté avec clarté et brio les actions qu'ils ont imaginées, et mettent déjà en place dans leurs écoles. Bravo les jeunes ! 

Evelyne Van Pée

Prix école Demain

Discours du Président à l'occasion de la présentation des Voeux du cdH nivellois en 2017

Chers amis,

"Ayez la volonté et la persévérance, et vous ferez des merveilles". (Benjamin Franklin)

Quelle belle citation qui caractérise l'action des mandataires et militants de notre parti. Notre volonté inflexible a payé : nous aurons un cinéma, deux nouvelles crèches ont été créées, nous faisons tout pour obtenir la reconnaissance du Centre culturel.
2017 01 15 12.33.24

Reconnaissons-le, nous n'avons pas le monopole de cette volonté de progrès. Nous la partageons avec nos partenaires dans la majorité à Nivelles. Vouloir gérer la Ville en toute bonne gouvernance, mettre l'accent sur la propreté et la lutte contre les incivilités, mettre en œuvre un plan de rénovation des voiries et de la piscine, sont des principes et des actions qui nous unissent. Le soutien du Gouvernement régional et de la FWB - et notamment le soutien des ministres de notre parti -, ainsi que l'implication des autorités provinciales, ont aussi été des facteurs importants qui ont permis la réalisation de nos projets (ex. : les places subventionnées dans les crèches, la rénovation de la piscine et du cinéma, la rénovation de l'école de la Maillebotte).

Toutefois, l'expansion de notre Ville prévue pour ces prochaines années nous inquiète. Ci-dessous, je reprends la liste de tous les projets immobiliers en cours d'étude ou en cours de réalisation, et au regard de chaque projet, figure le nombre d'habitants supplémentaires envisagés.

Projets Nombre d'habitants supplémentaires
Lotissement rue du Centre à Bornival 60
Projet d'immeuble à appartements rue des Frères Piersaux/rue de Bruxelles 60
Projet de développement des terrains sis Vieux Chemin de Braine-Le-Comte 66
Projet immobilier de la rue de l'Ange 78
Reconversion du site des Récollets (Rue de Saintes)
90
Reconversion du site industriel : « Usine Widney »
100
Extension du projet « Cross-Lazer »
120
Nouvel immeuble à appartements en extension du complexe existant, Faubourg de Soignies 120
Projet de reconversion du site « Usines Chantrennes »
120
Reconversion du site de l'ancienne gendarmerie
120
Projet de reconversion du site « Cross-Lazer » en cours de construction et sa liaison avec la Gare de Nivelles (Par delà l'Eau) 128
Projet de développement du site des « Conceptionnistes » 155
Lotissement chaussée de Wavre à THINES 180
Projet Quartiers en Transition (Ste Barbe et Hôpital) et le développement du site de l'hôpital 180
Développement de la zone d'habitat comprise entre le « Shopping de Nivelles » et la rue Ste Barbe
210
Reconversion du site de l'ancien Lycée, Rue Seutin et reconversion du site de l'hôtel Rifflart (rue Seutin et rue de Soignies)
270
Reconversion du site du Faubourg de Namur, ancienne usine papiers peints 384
Projet immobilier de développement du site du Fief de Rognon et de l'ancienne Brasserie Duvieusart 420
Projet de développement Avenue du Centenaire/ Rue Coparty 483
Projet de reconversion du site de l'ancienne « galvanisation » 630
Développement des ZACC (Chabotte) 690
Développement de la ZACC (campagne du Petit Baulers) 1200
Val de Thines 2000
TOTAL : 
7864

Actuellement, la Ville de Nivelles n'a pas les capacités d'accueillir près de 8000 habitants supplémentaires. Les écoles, les crèches, les maisons de repos manqueront. Les infrastructures favorisant la mobilité seront nettement insuffisantes.

Le constat que nous faisons, c'est, qu'à l'heure actuelle, nous ne maîtrisons pas suffisamment le développement (l'expansion) de Nivelles. Evelyne, Julie et Isabelle, qui prendront la parole juste après moi, vous diront concrètement les problèmes que vivront ou vivent déjà aujourd'hui les Nivellois dans une cité qui grandit trop vite.

Au regard de ce constat, nous formulons deux demandes.

La première demande consiste à geler temporairement tous les projets immobiliers et de s'atteler sans tarder à la réalisation d'un "schéma de développement communal". Ce schéma, étudié par des urbanistes en étroite concertation avec les habitants et les mandataires communaux, est le document qui analyse, d'une part, les enjeux territoriaux de notre Ville (les perspectives et les besoins en termes sociaux, économiques, démographiques, énergétiques, patrimoniaux, environnementaux et de mobilité ainsi que les potentialités et les contraintes du territoire) et qui fixe, d'autre part, une stratégie territoriale relative à divers thèmes : la lutte contre l’étalement urbain et l’utilisation rationnelle du territoire et des ressources ; le développement socio-économique et de l’attractivité territoriale ; la gestion qualitative du cadre de vie ; la maîtrise de la mobilité. Il s'agit donc d'une vision à long terme du développement de Nivelles ; une fois celle-ci définie, on pourra alors reprendre - selon un tempo et une cohérence qui auront été réfléchies globalement - le développement de projets immobiliers.

La seconde demande plaide en faveur d'un nouvel équilibre politique à propos des compétences communales de l'urbanisme et de la mobilité. Depuis bientôt un quart de siècle, ces deux compétences relèvent dans notre Ville de la responsabilité d'un même parti politique. Dans le cadre de la gouvernance publique, une alternance dans la gestion des compétences est une pratique saine. Nous revendiquons donc dès 2018 la mise en œuvre et le bénéfice d'une alternance pour les matières liées à l'urbanisme et la mobilité.

Nos deux demandes ouvrent un débat qui sera - je l'espère - une voie qui amènera à concrétiser le vœu que je forme au nom du cdH-Ensemble. Ce voeu, c'est que l'équipe que nous formons au sein de notre groupe, que nous formons avec nos partenaires dans la majorité, que nous formons en alliance avec nos Ministres et Députés dans les gouvernements régionaux, reste source de volonté et de persévérance qui nous permettront de réaliser de merveilleux projets au service des Nivellois.

Etienne LAURENT

Des abribus sur la Grand-Place, où en est-on ?

Notre groupe a organisé une action visant à promouvoir l'installation d'abribus sur la Grand-Place à Nivelles. Cet évènement s'est déroulé sur la Grand-Place le lundi 28 novembre au matin.

En effet, depuis 2011, les travaux de rénovation de la Grand-Place sont terminés. Dans la foulée, une étude visant à installer des abribus sur cette place rénovée, a été commandée, mais le dossier n'évolue que très lentement.  Or des abribus dont l'aspect respecte le caractère architectural de la Grand-Place, sont indispensables si nous voulons favoriser l'usage des transports en commun.  Nous avons donc invité la population à nous soutenir dans ce projet en adressant un courriel à la Ville de Nivelles

Ce dossier n'est pas neuf, nous étions déjà intervenus en conseil communal en octobre 2015 sur le sujet.

Ce 28 novembre, nous intervenons à nouveau au Conseil communal afin de solliciter des informations sur l'avancement de ce projet. L'Echevine de l'Urbanisme et l'Echevin des Travaux nous ont répondu qu'un projet se dessinait en partenariat avec une société spécialisée dans le mobilier urbain, projet qui n'intègrera pas la pose de publicités sur les futurs abribus. Ils ont ajouté que le règlement du litige relatif aux travaux de la Grand-Place les empêchait d'avancer selon le rythme souhaité.

Nous avons pris acte de ces déclarations et nous leur avons suggéré, compte-tenu de la longueur des procédures judiciaires, de chercher à trouver un accord partiel avec les parties au procès afin d'occuper une partie des lieux pour 'y installer les abribus soit provisoirement, soit définitivement.Le Bourgmestre nous a répondu qu'il étudierait la question.

Nous resterons attentifs à l'évolution de ce dossier.

 

Action de sensibilisation de ce matin : un abribus provisoire installé sur la Grand-Place de Nivelles

4

 

10

11