Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ensemble
De l'enthousiasme pour Nivelles

Navigation

Vous êtes ici : Accueil

A la une !

Nos meilleurs vœux pour l'année 2018 !

Toute l'équipe du groupe cdH-Ensemble, vous souhaite une heureuse année 2018 et vous donne rendez-vous le 21 janvier à 11h00 pour le drink de nouvel an (voir l'annonce ci-dessous)

image

Etienne LAURENT
Conseiller communal et Président du cdH

Un plan de déplacement scolaire pour toutes les écoles ?

La mobilité devient un des problèmes majeures pour tous... les Nivellois le constatent tous les jours. En 2016, un projet pilote de plan de déplacement scolaire était lancé par la ville à l'école de la Maillebotte. La première étape consistait en une grande enquête sur les habitudes et les souhaits des parents, enfants et enseignants en terme de déplacements. Plusieurs mesures ont été prises ensuite.

Mais il nous semble que toutes les écoles sont concernées. Et d'ailleurs toutes les écoles - directions, enseignants et parents - ont lancé depuis longtemps un processus de réflexion sur le sujet Nous proposons que toutes soient aidées et guidées dans ce sens par les services communaux.

Evelyne Stinglhamber - Vanpée
Echevine de la Culture, la Jeunesse, de la petite Enfance, du Jumelage et des Relations Nord-Sud

Un nouveau Patro pour Nivelles ?

Les mouvements de jeunesse de Nivelles sont victimes de leur succès auprès des Nivellois et des communes voisines ! Tout comme pour les écoles, il est difficile d'y trouver une place. C'est d'autant plus regrettable que ces mouvements remplissent une mission très importante. Au total, près de 1300 enfants et jeunes sont accueillis tous les samedis par des staffs de qualité qui donnent le meilleur d'eux-mêmes.
C'est donc avec joie que nous avons appris la nouvelle de la création d'un nouveau Patro... Merci à la jeune équipe qui se lance dans l'aventure. La Ville fera tout pour les aider dans cette mission, à commencer par la mise à disposition d'un local à la Maillebotte.
Vous souhaitez des informations ? N'hésitez pas à contacter Evelyne VANPEE, échevine de la Jeunesse.

Des abris sans bus, et des arrêts sans abris, c’est le surréalisme à la Belge !

Alors que sur la grand-place de Nivelles les usagers doivent attendre leur bus sous la pluie et sans protection, on trouve encore rue Clarisse deux beaux abribus dont les arrêts ont pourtant été supprimés et déplacés depuis déjà deux ans ! Les nouveaux arrêts situés allée du Centenaire sont eux dépourvus d’abri. Pareille situation est également constatée à l’ancien arrêt Arjo Wiggins, où subsistent les abribus mais sans leurs arrêts ! Il serait opportun qu’enfin les anciens abribus soient correctement replacés aux bons endroits et qu’on en installe aussi sur la Grand-Place.

Bernard De Ro

Nous soutenons le budget 2018 de la Ville de Nivelles

Voici le texte de l'intervention du groupe cdH-Ensemble lors du Conseil communal du 18-12-2017

Je voudrais débuter cette intervention, Monsieur l'Echevin des Finances, en soulignant les prestations remarquables effectuées par le service des Finances ces dernières années. Le Directeur Financier et son équipe ont mené un travail de remise en ordre des données financières et nous offre maintenant la possibilité d'obtenir en tant qu'élus une vision claire de l'état des finances de la Ville et des perspectives budgétaires à court et moyen terme. Qu'ils en soient tous remerciés.

Pour notre groupe, ce budget 2018 est cohérent par rapport à l'accord de majorité pris en 2012 et rassurant quant au fait qu'il prévoit des réserves pour développer de nouvelles politiques lors de la prochaine mandature.

En effet, le boni global de 4 777 343 € constitue une fameuse réserve qui donnera certainement de l'élan à un nouvel accord de majorité dès 2019 !

Selon nous, certains points de ce budget méritent d'être soulignés.

Les crédits réservés pour la création de la régie communale autonome, pour la mise en œuvre du règlement général sur la protection des données et pour l'acquisition d'un logiciel de gestion des séances du Collège et du Conseil permettront la réalisation de projets qui renforceront la gouvernance au sein de notre Ville. Grâce à ces outils, nous aurons, nous élus, une meilleure vision sur les activités menées par l'administration de la Ville et par une importante association para communale.

Un montant de 90 000 € est inscrit pour une étude et la mise en place d'une zone d’enjeux communale sur le site du Val de Thines. C'est un premier pas qui vise à nous permettre de mieux maîtriser le développement de notre Ville. Nous souhaitons bien entendu que la Ville fasse un pas de plus l'année prochaine dans le même esprit et inscrive un crédit destiné à réaliser au plus vite un schéma de développement communal portant sur l'ensemble du territoire de la Ville.

Le refinancement de l'Office du Tourisme de Nivelles à concurrence de 100 000 € est aussi une bonne nouvelle. Cette association composée essentiellement de bénévoles mérite notre soutien, elle nous a été utile cette année en "gardant le cap" malgré les turbulences provoquées par la fermeture de la Maison du Tourisme du Brabant wallon. Le financement (18 500 €) du plan Oasis en faveur du développement du commerce à Nivelles est aussi à souligner, nous espérons que son action pourra mettre un terme à la désertification commerciale de notre centre-ville.

Bien entendu, nous nous réjouissons de la hausse de 20 000 € de la subvention au Centre de la petite Enfance de Nivelles, les 537 000 € consacré à cette association seront pleinement utilisés dans le but d'améliorer l'accueil de la petite enfance à Nivelles (rappelons que nous avons le meilleur taux de couverture de la Province). Bien entendu aussi, nous nous réjouissons que des moyens financiers restent disponibles afin de terminer les travaux de rénovation du cinéma.

Enfin, et c'est heureux, ce budget investit à nouveau dans la rénovation du patrimoine historique de la Ville. La rénovation de la très ancienne église de Thines est prévue à concurrence de 1 200 000 €. Profitant de cette nouvelle lancée, nous espérons que le renouvellement de l'éclairage de la Collégiale fera aussi dès 2019 l'objet d'un financement de la Ville.

Nous soutiendrons donc ce budget 2018 parce qu'il est cohérent, aujourd'hui, par rapport aux engagements pris au début de cette mandature et qu'il nous donnera, demain, l'occasion de développer de nouvelles infrastructures publiques permettant d'accompagner une expansion mesurée et réfléchie de notre belle Ville.

Etienne LAURENT
Conseiller communal

 

Une nouvelle tête de liste pour le groupe cdH-Ensemble de Nivelles

Bernard De Ro sera la tête de liste aux prochaines élections communales de 2018. Un signe d’ouverture et de renouveau. Consensuel, diplomate, apprécié, travailleur, efficace et doté d’humour, il rappelle que c’est toute une équipe qui le soutient et qui fait la force du groupe.4 candidats

Notre conseillère communale Julie Gillet occupera la seconde place. Très investie, elle poursuit son travail et se place comme la dauphine.

Nos deux autres élus du Conseil Communal et du Collège occuperont respectivement la 3ème place pour Etienne Laurent et la 29ème place pour Evelyne Vanpée. Ces choix ont été effectués de commun accord avec tout le Comité, une sorte de passage de témoin dans le cadre d’une course relais, Evelyne et Etienne restent donc tous les deux dans la course et toujours très impliqués, nous pouvons compter sur eux.

Notre liste d’ouverture allie donc du renouveau, de la jeunesse et de l’expérience et reste ouverte à tous les sympathisants car c’est tous ensemble, avec nos élus actuels, nos anciennes et nouvelles recrues que nous pouvons mener efficacement un travail profitable à tous les Nivellois !

 

Axes prioritaires de notre programme pour 2018-2024

-          Urbanisme

Nous souhaitons un développement maîtrisé de la ville avec des structures et des équipements en suffisance. Une ville à visage humain !

Depuis 2012 notre groupe annonce sa volonté de limiter l’extension de la ville de Nivelles afin de lui conserver un caractère agréable à vivre et des espaces verts. Nous ne sommes pas contre la création de nouveaux logements par les promoteurs mais il faut pouvoir les maîtriser et offrir les services et équipements qui vont de pair : crèches, écoles, mouvements de jeunesse, salles de sport, accueil des seniors, parcs à containers... Imposer des charges d’urbanisme aux nouveaux projets est un pas en avant mais ce n’est pas la panacée car cela prend du temps avant de les réaliser et il faut anticiper sur les dossiers. Pour le futur lotissement Val de Thines, notre groupe a spécifiquement insisté pour que la ville conserve la maîtrise du projet par rapport au promoteur.

Dans le même ordre d’idée, nous souhaitons que soit réalisé au plus vite un schéma de développement communal afin de nous donner une vision à long terme et réaliste de l'expansion de notre Ville qui tient compte des enjeux en termes de mobilité, de capacité de services (écoles, crèches, etc.), d'environnement (espaces verts) et accessibilité au logement.Membres comité avec 4 candidats

 

-          Le logement pour les jeunes

Pour les jeunes de la classe moyenne, l’accès à l’achat ou la construction d’un logement reste très difficile. Sans une aide financière ou une épargne personnelle, il est impossible pour les jeunes ménages de devenir propriétaire.

Certes, il existe les logements publics, des projets comme les Chabottes, … mais les critères imposés sont difficiles à respecter. En travaillant à deux, un couple dépasse quasi immédiatement les conditions d’accès.

Nous pourrions nous inspirer de ce qu’il se fait dans d’autres communes voisines. Comme à Ottignies avec le Community Land Trust. Ce concept dissocie l’achat de terrain de celui du bâtiment.

En tout cas, nous devrons réfléchir avec les autres groupes politique afin de trouver, ensemble, des solutions pour que chaque catégorie de nivellois qui le souhaite ait la possibilité, quelques soient leurs capacités financières, de rester vivre à Nivelles.

Le groupe des jeunes a créé un sondage sur le logement afin de connaître l’avis de la population à ce sujet. Nous communiquerons les résultats très prochainement.

 

-          La petite enfance

A Nivelles on est passé de 300 à 500 places depuis 2012 et nous souhaitons poursuivre cet effort afin de satisfaire le plus de Nivellois possible. L’offre n’est pas encore suffisante en places d’accueil mais elle progresse. La promotion du service des accueillants d'enfants conventionnés mérite d'être activement poursuivi.

 

-          Pour les aînés

Malgré tout ce qui a déjà été réalisé et programmé durant cette mandature, nous devons continuer à créer des services afin de permettre à ces personnes de pouvoir continuer à vivre chez eux le plus longtemps possible.

Nous devons être vigilants et anticiper l’augmentation de la population en étoffant l’offre des services pour les personnes âgées (création maison de repos, services à domicile, résidence services…)

24 nouvelles places pour l'extension de la Résidence Nos Tayons !

La nouvelle de l'attribution de nouveaux lits pour Nos Tayons à Nivelles ne devrait plus tarder.
24 nouvelles places pour l'extension de la Résidence Nos Tayons !

Résidence Nos Tayons - CPAS Nivelles

Le cdH nivellois se réjouit de la création d'une assurance autonomie en Région wallonne et du travail effectué par la la Ministre Alda Gréoli dans ce dossier important pour les personnes en dépendance et leurs aidants proches. Cette assurance autonomie va permettre de soutenir fortement le choix du lieu de vie qui est, dans l'immense majorité des cas, de rester à domicile, chez soi, entouré des siens et dans un environnement qu'on connaît bien.

Le cdH nivellois se réjouit également qu''à côté du volet de l'assurance autonomie concernant les interventions au domicile, soit également prévu le volet "assurance forfaitaire autonomie" permettant entre autres d'intervenir dans le coût des maisons de repos.

Enfin, très concrètement concernant les places en maison de repos à Nivelles, le cdH nivellois a toujours soutenu l'extension de 24 lits à la maison de repos du CPAS Nos Tayons. C'est une évidence, les places d'accueil en maisons de repos manquent grandement. Et à Nivelles, la liste d'attente est longue ! Depuis des mois, notre équipe locale travaille activement afin que la Région Wallonne, à l'initiative de la Ministre Alda Gréoli, puisse attribuer ces nouvelles places à la Maison de Repos Nos Tayons. Nous espérons des nouvelles qui ne devraient plus tarder.

Evelyne Vanpée
Echevine

Isabelle Mahy
Conseillère au CPAS

Inauguration d'un parc de quatre éoliennes à Nivelles, les « Vents d’Arpes »

Voici le texte du discours d'inauguration prononcé à Nivelles par Evelyne Vanpée en représentation du Ministre Carlo Di Antonio

Bonjour à tous,
C'est avec plaisir que je suis aujourd’hui à NIVELLES pour représenter Carlo DI ANTONIO, Ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire qui ne peut malheureusement être parmi nous ce jour.  
Je suis particulièrement heureux d’être ici à NIVELLES pour inaugurer ce nouveau parc éolien de 4 éoliennes, baptisé du nom poétique des « Vents d’Arpes ».  
Ce parc a été autorisé, le 24 mars 2016,  par le Ministre Carlo DI ANTONIO et n’a pas fait l’objet de recours devant le Conseil d’Etat.
Cette réussite est avant tout le fruit du travail de concertation réalisé en amont par les différentes parties prenantes.
A ce titre, je félicite la société VENTIS, le Collège communal de NIVELLES, l’ASBL VENT+, ainsi que la coopérative CLEF pour la concrétisation de ce beau projet participatif de développement durable.
Tout particulièrement, je salue la démarche volontariste du Collège communal de NIVELLES traduite dès sa déclaration de politique générale 2012-2018.  
Promesse tenue avant la fin de la mandature communale ! Recevez toutes mes félicitations !
Aujourd’hui, la population adhère plus largement à  la nécessité de produire davantage d’énergie renouvelable, et ce d’autant plus lorsque les citoyens locaux y sont associés et peuvent y prendre part de manière active.
Avec ses 30 % de participation communale et citoyenne, ce parc constitue un bel exemple qui sera une source d’inspiration en Wallonie.
L’inauguration de ce nouveau parc brabançon témoigne de la reprise du secteur éolien et du souci de la Wallonie de respecter ses engagements en matière de production d’énergie renouvelable.  
Cette reprise est soutenue par le Gouvernement.  
Entré en vigueur depuis le 1er juin dernier, le Code du Développement territorial contient diverses mesures en faveur de la production d’énergie renouvelable.
Aujourd’hui, un tel parc est conforme à la destination de la zone agricole au plan de secteur, car implanté à proximité de principales infrastructures de communication, à savoir : l’autoroute A7-E19.
La proximité des éoliennes de ce parc par rapport à l’autoroute est le résultat du travail d’étude mené par la DGO1-Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments.  Je remercie cette administration pour ce travail d’actualisation favorable à un développement éolien plus cohérent.
La volonté du Gouvernement est d’accroître la prévisibilité pour les différents acteurs du secteur éolien.
L’exemple du parc que nous inaugurons aujourd’hui encourage le Gouvernement dans la réflexion qu’il mène actuellement en ce qui concerne la participation dans les projets éoliens.  Ce nouveau parc témoigne des convergences qui peuvent être mises en place entre le secteur de l’Energie, les acteurs publics et les citoyens.
Je suis particulièrement heureux que le Brabant wallon, et plus particulièrement la ville de NIVELLES,  accueille un projet de développement durable aussi participatif, au bénéfice non seulement des Aclots, mais aussi de tous les Wallons.



La Ville de Nivelles gardera la maîtrise de la réalisation du projet Val de Thines, le groupe cdH-Ensemble soutient l'adoption des outils administratifs qui permettront aux Nivellois de rester les acteurs du développement de leur Ville.

Voici le texte de l'intervention du groupe cdH-Ensemble au Conseil communal du 23 octobre 2017.

Le 22 mai dernier en Conseil communal, notre groupe s'était abstenu de voter sur une décision visant l'introduction auprès de la Région d'un périmètre SAR (Site à Réaménager) sur le site dénommé « Val de Thines ». Le dossier qui nous était présenté faisait référence à un master plan qui était imprécis et dont les ambitions étaient de créer plus de 2000 logements sur le site ; en outre, rien ne démontrait que les impacts sur l'environnement de la réalisation d'un tel projet avaient été étudiés, il y avait donc lieu de craindre que la concrétisation du projet n'allait en rien résoudre - que du contraire - les problèmes de mobilité, de manque de services publics (écoles, maison de repos, ...) ou d'accessibilité au logement.

Le point qui revient aujourd'hui à l'ordre du jour du Conseil communal est tout autre et notre groupe le soutiendra. En effet, ce dossier est maintenant précis sur les objectifs et surtout les limites du projet, on en retiendra surtout une : pas plus de 50 logements à l'hectare ce qui équivaut sur un horizon de 10 ans à la création de maximum 1200 logements ! Le vote sur ce point comporte aussi la décision de réviser le Plan de Secteur en vue de l'inscription d'une ZEC (Zone d'Enjeu Communal), ce qui permet à la Ville de Nivelles - c'est à dire à ses conseillers communaux, à ses citoyens - de pouvoir conserver la maîtrise du développement du projet, notamment quant aux choix des différentes affectation (zones vertes, logements, services écoles), quant aux choix des charges d'urbanisme que la Ville imposera au promoteur, quant au calendrier de la mise en oeuvre du projet.

Par l'intermédiaire de son auteur de projet, le promoteur précise dans le dossier que la procédure de l'inscription d'une ZEC sera "assez lourde", nous sentons bien qu'il s'agit d'une option que, de son point de vue, il subit. Toutefois, de notre point de vue en tant que Nivellois, cette procédure - lourde il est vrais - est importante car elle nous permettra d'abord d'étudier ce que nous risquons de gagner ou de perdre par le développement du projet Val de Thines et de conserver ensuite la possibilité d'orienter autrement le projet.

On peut télécharger ici le "Rapport d’Incidences Environnementales - Site à Réaménager dit « Val de Thines » - Résumé non technique">, il s'agit du document qui a notamment été approuvé par le Conseil communal.

Etienne LAURENT
Conseiller communal

Les Nivellois ont la parole ! Nous vous proposons un sondage sur l'accessibilité au logement dans notre Ville.

La volonté du groupe cdH-Ensemble est de construire l'avenir de la Ville de Nivelles avec ses habitants.

C'est pourquoi, il est important de prendre le temps de consulter et de connaître l'avis des Nivellois dès aujourd'hui. L'objectif de cette consultation est de faire coïncider les préoccupations et les besoins des Nivellois avec les projets et les priorités que notre groupe mettra en avant.

Comment se loger à Nivelles est un sujet d'actualité. L'équipe des jeunes a dès maintenant lancé un sondage en ligne afin de recueillir l'avis des Nivellois jeunes ou moins jeunes sur cette question. Le but est d'analyser la situation immobilière pour les jeunes à Nivelles afin de proposer des solutions leur permettant de s’installer dans notre Ville. On trouvera ici le lien vers ce sondage. Une minute suffit pour compléter le formulaire.

Dans un second temps et dans le même esprit, nous adresserons un questionnaire à tous les habitants de la Ville car nous savons que chaque Nivellois a une opinion par rapport à la gestion et l'avenir de la Ville, et car notre souhait est d'en tenir compte.

Vous souhaitez plus d'informations : .

Nathalie Piret,   Emilie Delferrière   et   Julie Gillet

Crèches à Nivelles... comment combler le manque de places quand la Ville grandit si vite ?

Crèches à Nivelles... comment combler le manque de places quand la Ville grandit si vite ?

Les petits Lutins en rénovation

D'importants travaux de rénovation se terminent à la mini-crèche "Les Lutins", l'une des sections de la crèche de la Dodaine. Ils ont été financés par l'ONE, la Province et par les fonds propres du Centre de la Petite Enfance de Nivelles. A partir du 4 septembre, 48 enfants seront progressivement accueillis et la crèche communale développera sa pleine capacité d'accueil dès le début de 2018, à savoir : 115 places à la crèche de la Dodaine, 36 places aux Trois Petits Pas (Petit Baulers), 36 places à la crèche des Ouistitis (rue du Bosquet) et 18 places à la crèche des Bengalis. A cela s'ajoutent les places d'accueil chez les 28 accueillantes conventionnées, soit environ 112 enfants.

Au total, vu la présence d' enfants à temps partiel, ce sont environ 400 enfants qui sont accueillis, grâce aux subsides de l'ONE et de la Ville.

Si l'on tient compte en plus de la crèche du Centre Hospitalier de Nivelles (42 places), de la Maison des Enfants (50 places) et des différentes crèches privées récemment ouvertes, la capacité d'accueil de la petite enfance a pratiquement doublé depuis 2012 à Nivelles. Et pourtant, malgré tout ce qui a été réalisé, les listes d'attente sont encore et toujours trop longues...

Cela s'explique, nous le déplorons, par la création considérable et trop rapide de nouveaux quartiers à Nivelles.

Le développement des crèches communales est une oeuvre collective et pleinement réussie du Conseil d'Administration et, surtout, de la direction et des membres du personnel de l'ASBL.

 

 

 

Un Repair Café s'ouvre à Nivelles !

A l'initiative de quelques citoyens dynamiques, un Repair Café vous accueillera pour la première fois ce dimanche 3 septembre à la Résidence Samiette, entre 14 et 17h.

Un Repair Café est un endroit convivial où vous pouvez apporter et faire réparer gratuitement un objet, un vêtement, ou, dans la mesure du possible, un appareil électrique ou autre objet défectueux...Ce projet existe déjà dans plusieurs villes. Il  permet à tout un chacun de participer à la lutte contre l'obsolescence programmée des objets qui nous entourent et de diminuer de cette façon la sur-consommation. 
C'est l'occasion aussi de rappeler qu'il existe à Nivelles, depuis de nombreuses années, des asbl d'économie solidaire dont le travail quotidien est de récupérer les objets, livres ou vêtements qui ne sont plus utilisés, afin de leur rendre une seconde vie. Vous connaissez sûrement le Goéland, le Bric ou l'Ouvre-boîte qui revendent  des articles à un prix modique. Le but est triple : lutter contre la sur-consommation et le gaspillage, rendre service à la collectivité tout en poursuivant un but social de réinsertion professionnelle. 

Evelyne Van Pee
Echevine

 

Création de deux écoles secondaires à Genappe...

Retombées positives pour la surpopulation scolaire à Nivelles !

C'est officiel depuis le 19 juillet, la Fédération Wallonie Bruxelles et plus précisément, la Ministre MM Schyns, autorisent finalement les deux nouveaux projets d'écoles secondaires à Genappe : le futur Collège Père Damien, et le projet d'école à pédagogie active NESPA.  La finalisation des deux écoles, espérée pour la rentrée 2018, devrait sans aucune doute soulager les listes d'attente dans les écoles secondaires de Nivelles. Rappelons que Nivelles (28.000 hab.) possèdent 6 écoles secondaires, alors que Genappe (15.000 hab.) n'en avait jusqu'à présent aucune.  Cela signifie qu'un pourcentage important de jeunes de Genappe étaient scolarisés à Nivelles, avec des conséquences sur la saturation des écoles, et l'engorgement du trafic aux heures de pointes...

Pour info, la Région Wallonne a proposé aux deux pouvoirs organisateurs de Genappe un terrain à 1,5 €/m2, sur l'espace de l'ancienne sucrerie. Le Collège communal de Genappe, quant à lui, encourage vivement ces deux projets du réseau libre et leur mettra un terrain provisoire à disposition afin que les écoles puissent démarrer au plus vite dans des locaux préfabriqués en attendant les implantations définitives.

Evelyne Van Pee
Echevine

Le marché aux fleurs doit rester Place E. de Lalieux !

Charles GourdinLe marché aux fleurs, regroupant des horticulteurs et fleuristes le samedi matin, place E. de Lalieux, est devenu un incontournable pour les Nivellois et les nombreux clients hors Nivelles qui viennent au marché à Nivelles pour des plantes, arbustes, fleurs à planter ou fleurs coupées et plants à repiquer.
 
A la demande de quelques maraîchers, une réunion s’est tenue à l’Hôtel de ville et une proposition leur a été faite de les installer sur la Grand-Place sur le parking devant la maison communale et dans la rue de Soignies dès qu’il y aurait la foire ou toute autre activité (+- 12 semaines /an)
 
Notre comité cdH estime que ce serait vraiment une erreur...
Ce marché décentralisé et spécialisé ne fait aucune concurrence au marché de la Grand Place, bien au contraire. Il facilite grandement la circulation piétonne entre les deux pôles.
Tous les commerçants nivellois, qui par ailleurs souffrent réellement d'une baisse générale de fréquentation comme tous les centres urbains, sont d'accord pour apprécier le va et vient entre les deux marchés. De plus, un parking aisé, rue Roblet, permet aux clients de charger facilement leurs achats de plantes.obj a9OwnuEt EmX9Xs95tqV3Q marché fleurs pl Emile de Lalieux  avr 2008888 (30)
 
L'atout de ce marché aux fleurs a d'ailleurs été souligné lors du plan de structure commerciale commandé par la Ville en 2014 et réalisé par un bureau spécialisé en collaboration avec l’université de Liège.
 
Schéma de structure commerciale (réalisé en 2014):
Par ailleurs, signalons que le marché présente une implantation secondaire sur la place Émile Delalieux où se regroupent toutes les échoppes de fleuristes et de pépiniéristes.
Cette spécialisation dans ce secteur précis permet d’ailleurs à cette seconde implantation de pouvoir fonctionner en complément de la première sans qu’elles se fassent mutuellement concurrence.
Si les deux implantations présentaient des offre similaires, l’offre plus importante autour de la Grand-Place finirait par nuire à l’implantation secondaire place Émile Delalieux.
De plus, le fait d’avoir implanté les pépiniéristes sur une place traversée par un boulevard urbain et avec des espaces de parking à proximité permet aux clients de facilement charger leurs achats dans leur voiture, ce qui s’avère particulièrement pertinent pour ce type de produits.
 
Cette éventuelle délocalisation du marché qui s’ajouterait à l’exode des bureaux des finances et du Palais de Justice serait trop dommageable à l’activité commerciale du centre-ville qui est essentielle pour la vie d’un centre-ville !

Charles Gourdin
Vice-président du CdH-Ensemble

marché fleurs place de Lalieux

Dis, qu'est-ce que c'est "faire de la politique"

 Nathalie Piret"Tout cela est politisé !’". Voici une phrase que nous entendons souvent… Mais, c’est quoi, politisé ? Lorsque l’on fait de la politique, au niveau communal, notre motivation première est, pour la plupart d’entre nous, issue d’une envie de nous investir au sein de notre ville. Certes, nous nous engageons avec nos tripes, nos idéaux, et nos convictions. Mais s’engager en politique communale n’est pas, à mes yeux, à nos yeux, un engagement avec des fins personnelles. Il s’agit d’un engagement qui nous demande du temps et de l’énergie, avec pour seul but de faire passer des valeurs auxquelles nous croyons.

Au sein du CDH-ensemble de Nivelles, les membres du comité ont tous des histoires différentes, des boulots différents, des vies différentes ! Et c’est cela qui fait notre richesse. Certes, nous n’avons pas coutume de nous réunir lors de chaque évènement nivellois. Cela entre autres car nous sommes en accord avec l’une des bases fondamentales que notre parti prône : la famille. Dès lors, vous nous croiserez sans doute lors de ces évènements, au coin d’une rue, nous rendant chez le commerçant du coin, accompagnant nos enfants à l’école ou encore lors d’une sortie en famille ou entre amis. Ce n’est donc pas parce que vous ne nous voyez pas en photo que nous ne sommes pas présents. Nous sommes des citoyens qui, par amour de leur ville, ont voulu y mettre un peu du leur pour y partager des choses auxquelles ils croient.

Notre travail se base sur le respect. Il est bien dur à faire passer, celui-là, en ces temps de pré-élections, comme disent certains. Mais, convaincus que chacun peut apporter quelque chose d’intéressant, quel que soit son parti, ses idées, nous continuerons à travailler en faisant passer nos idées, en communiquant sur notre travail, sans avoir besoin, pour cela, de ternir l’image ou de se réapproprier le travail d’autrui . Nous pensons qu’il s’agit là d’une des grandes forces de notre comité : le respect et la conviction qu’il est possible de faire de la politique sans rentrer dans des jeux qui, malheureusement, semblent être la définition de la politique, aux yeux de bon nombre de citoyens.

Alors, au détour de ce coin de rue, en nous croisant chez le commerçant, à la sortie de l’école, n’hésitez pas à nous interpeler ! Plus nous entendrons vos envies, remarques et suggestions, plus nous pourrons adapter notre travail quotidien.

Nathalie PIRET,
vice-présidente,

tanterip

 

Pour une nouvelle école fondamentale au plus vite à Nivelles !

Le projet Val de Thines a donné lieu à des débats tumultueux au cours desquels certains mandataires ont prêté au groupe cdH-Ensemble des intentions qui sont contraires à la réalité. Il en va notamment de notre position politique à propos du projet de nouvelle école fondamentale à nivelles.

Notre groupe considère que l'enseignement dispensé tant par le réseau communal que par le réseau libre est de grande qualité et est composé d'équipes éducatives qui veillent à offrir le meilleur à leurs élèves. Il n'y pas selon nous un enseignement meilleur que l'autre.

La population nivelloise est en forte croissance, la création d'une nouvelle école fondamentale est aujourd'hui plus que nécessaire et deviendra à court terme urgente ! Pour notre groupe, deux points sont donc essentiels : la rapidité du projet et sa faisabilité financière.

Un appel à projet vient d'être lancé par la Fédération Wallonie Bruxelles pour la construction de nouveaux établissements scolaires, tous réseaux confondus. La Ville compte y répondre positivement et c'est très bien. Le Collège a voté ce point à l'unanimité. Mais de l'avis de certains bien placés, ce projet mettra peut-être 10 ans à se concrétiser. Et, par ailleurs, les contribuables devront en assumer les coûts de fonctionnements. Actuellement, une école communale de 18 classes coûte environ 500 000 € par an au budget communal. Or le développement de Nivelles est tel que c'est toute une série d'équipements collectifs qu'il faut envisager pour garantir la qualité de vie des Nivellois et futures Nivellois : école, mais aussi crèche, équipements sportifs, mobilité, résidence pour seniors...

Comme nous l'avons déjà dit, le réseau libre catholique dispose des moyens financiers suffisants pour construire dès aujourd'hui une nouvelle école, à la condition de pouvoir occuper un terrain sous couvert, par exemple, d'un bail emphytéotique. Le fonctionnement d'une nouvelle école gérée par le réseau libre ne coûterait rien à la Ville de Nivelles. Il lui rapporterait même un loyer dans le cadre du bail emphytéotique.

Des groupes politiques soutiennent absolument l'installation d'une école communale dont le financement - et donc sa concrétisation - ne sera réel qu'à moyen ou long terme (selon les capacités financières de la FWB) et provoquera une hausse significative des dépenses annuelles à charge du budget de la Ville.

Nous restons persuadés qu'un choix simplement idéologique est aujourd'hui dépassé. Toutes nos écoles de tous les réseaux sont de qualité et notre Ville jouit à l'heure actuelle d'une offre scolaire diversifiée permettant aux familles de choisir l'école de leur choix selon leurs convictions... Sauf que les places manquent déjà aujourd'hui !

C'est donc tout de suite qu'il faut initier un projet... car dans 10 ans, à l'allure où vont les projets immobiliers, il sera temps d'envisager à nouveau une autre école !

Le groupe cdH-Ensemble s'abstient sur la demande de reconnaissance d'un périmètre SAR pour le projet Val de Thines

Le groupe cdH-Ensemble a décidé de s'abstenir de voter ce point présenté au Conseil communal du 22 mai 2017.
Nous soutenons bien entendu la volonté de rénover le site industriel désaffecté occupé anciennement par Arjo Wiggins et d'y développer un projet qui n'a plus rien à voir avec de l'industrie lourde.
Toutefois, le projet de master plan intitulé Val de Thines énoncé dans le projet de délibération, mais absent du dossier qui nous est soumis, annonce le développement d'un projet immobilier qui est, pour notre groupe politique, totalement inacceptable. On envisage en effet l'aménagement d'au moins deux mille logements dans un espace qui ne dispose pas des équipements nécessaires et de la surface adéquate pour les accueillir.
Notre groupe soutiendra une requalification du site qui fera avant tout la part belle à l'aménagement de logements publics accessibles aux Nivellois qui ne bénéficient pas de hauts revenus, des programmes publics octroient des co-financements pour réaliser de tels projets, utilisons-les !
En outre, pour notre groupe, un aménagement réussi du site consacrera une bonne part de sa surface aux espaces verts, donnera la priorité à l'aménagement de maisons deux façades ou duplex permettant d'avoir un petit jardin pour les jeunes familles, intègrera aussi des immeubles destinés à des bureaux et à des services publics (une école, une crèche et une maison de repos) et veillera surtout à développer des infrastructures routières tant dans le site que dans le voisinage, qui assureront une qualité des déplacements pour tous les usagers : piétons, cyclistes et conducteurs.
Le master plan Val de Thines dont le contenu est imprécis et versatile, ne semble vraiment pas projeter de telles orientations !
La décision prise par le Conseil communal si elle est validée par le Gouvernement wallon, sera soumise à l'enquête publique. Nous ne trouvons pas cohérent de solliciter l'avis des Nivellois sur un document laconique et donc sujet à bien des interprétations. C'est un projet précis qui doit être soumis à l'avis de nos concitoyens ; or, à l'heure actuelle un tel projet n'existe pas.
C'est ce qui justifie l'abstention de notre groupe.


Ensemble, avec le cdH, soutenons toutes les familles

Demain, lundi 15 mai, à l'occasion de la journée des Familles, l'équipe du cdH-Ensemble de Nivelles mènera une manifestation qui vise à sensibiliser les Nivellois sur l'importance de mener des actions politiques en faveur de toutes les familles.

Nous organisons cette manifestation de concert avec le cdH national qui souligne les progrès réalisés grâce à son action ces trois dernières années en Région wallonne et en Fédération Wallonie-Bruxelles : + 6850 places en crèches et chez les accueillantes pour les enfants de 0 à 3 ans ; allocations familiales garanties pour tous et revalorisées dès 2019 ; + 24 millions d'€ pour la rénovation des bâtiments scolaires.

A Nivelles, notre groupe a œuvré ces 5 dernières années avec la même énergie en faveur des familles : + 18 places à la crèche communale de la Dodaine en 2014 ; + 36 places à la crèche les Ouistitis ; + 36 places à la crèches les Trois petits Pas ; + 60 places en soutien aux Jeunes pousses (crèche du Centre hospitalier) et à la Maison des Enfants de la rue Sainte-Anne. Soit un total de 150 places supplémentaires au tarif ONE, pour accueillir les jeunes enfants en moins de 5 ans ! Les progrès réalisés sont déjà importants, mais il faut les poursuivre car les listes d'attente restent importantes.

Manifestation famille 15 mai (2)

Les travaux de toiture aboutissent progressivement

La toiture sera réalisée la semaine du 15 mai : partie arrière au-dessus des salles, et partie avant.
Montage actuel du mur séparant les deux salles.
Etude en cours pour l'isolation acoustique,  les écrans et le système de ventilation.
Evelyne Van Pée.
echaffaudageA l'intérieur

Le CPAS de Nivelles espère toujours 24 lits pour une extension de la Maison de Retraite "Nos Tayons"... Qu'en est-il exactement ?

Il y a quelques jours, le Ministre Maxime Prévot donnait à Nivelles une brillante conférence sur l'avenir des allocations familiales en Région Wallonne.
A cette occasion, il est revenu sur la demande d'augmentation de capacité d'accueil de la Résidence "Nos Tayons" introduite en 2015.
A l'époque, le CPAS de Nivelles espérait pouvoir profiter de la fermeture d'une maison de repos de 24 lits à Court St Etienne pour récupérer ces places et augmenter l'offre d'accueil à "Nos Tayons". Ce fut chose impossible pour des raisons techniques.
En effet, la procédure légale prévoit que l'obtention de l'autorisation de nouveaux lits survienne AVANT la fermeture des places que l'on souhaite récupérer. Or, dans le cas de Nivelles,  le CPAS a introduit son dossier trop tard, par rapport à la date de fermeture des places de Court St Etienne, pour pouvoir obtenir l'autorisation dans les délais prescrits.
En aucun cas un Ministre ne peut déroger à une procédure légale, procédure légale par ailleurs mise en place par les Ministres des Affaires sociales précédents (PS). Le Ministre Prévot n'a donc pu que constater qu'il ne pouvait pas donner suite à cette demande pour des raisons exclusivement légales.
Le cdH nivellois regrette  cette erreur administrative du CPAS et met tout en oeuvre  pour obtenir malgré tout de nouveaux lits à Nos Tayons, au bénéfice de nos seniors aclots

Dernières nouvelles concernant l'avancement des travaux au cinéma

Les travaux du cinéma avancent bien ! Le démontage est pratiquement terminé. Le type de sièges des deux salles a été choisi, de même que leur couleur et les revêtements muraux. Sont déjà commandés également les châssis et l'élévateur PMR.

Fourniture béton 2

Actuellement, il n'y a pas de retard dans le chantier qui devrait être terminé pour l'automne. Croisons les doigts !

salle intérieur

Evelyne

La Maison des Jeunes est reconnue !

Bonne nouvelle, après seulement une année de fonctionnement, la Maison des Jeunes MJ Squad (rue Bayard) a été officiellement reconnue par la Fédération Wallonie Bruxelles ce 31 janvier 2017.
Je voudrais saluer ici le travail des animateurs et des jeunes : permanences, ateliers, collaborations avec le tissu associatif nivellois, tous ces éléments font espérer un subside de fonctionnement annoncé pour très bientôt. Citons tout particulièrement des ateliers mini-foot, écriture-rap, émissions radio en partenariat avec Ultrason et Infor-Jeunes, participation au Student Park Party, stage video... Cette reconnaissance officielle permettra sans aucun doute à la MJ de prendre de l'ampleur.
Evelyne STINGLHAMBER - VANPEE
Echevine de la jeunesse.

Activités et projets du Conseil communal des Enfants de Nivelles

Le Conseil communal des Enfants regroupe depuis cette année des représentants de TOUTES les écoles de Nivelles, au niveau des 5e et 6e primaires. Les enfants, élus démocratiquement au sein de chaque école, y apprennent à s'intéresser à leur environnement et à leur cadre de vie, à formuler des projets d'intérêt citoyen, à écouter les avis de chacun, cela dans le respect de tous.

Tout dernièrement, ils ont participé à la plantation d'arbustes sur le long du RAVeL. Ce fut l'occasion d'entendre un responsable Natagora leur expliquer l'intérêt de cette voie verte, non seulement pour la mobilité piétons et vélos, mais aussi pour la bio-diversité. L'enthousiasme des enfants était manifeste...
D'autres projets sont en cours, comme, notamment, un tournoi de mini-foot inter-écoles, et la visite à Nivelles du Conseil communal des Enfants de Genappe... Ce sera l'occasion pour tous de (re)découvrir un peu de l'histoire de notre ville, et de partager une bonne tarte al d'jote !

La Bibliothèque locale de Nivelles déborde de projets...

A l'heure actuelle, une bibliothèque qui vit est bien plus qu'un espace dédié aux livres, aussi nombreux soient-ils ! 
A ce propos, les Nivellois sont gâtés ! En plus des 80.000 livres qui occupent les rayonnages de notre bibliothèque, en plus de l'aide à la recherche, des prêts inter-bibliothèques, du service de prêt à domicile, l'équipe a mis en place une série d'activités qui rencontrent un beau succès... et affichent la plupart du temps "complet" ! 
Heure du conte, lecture aux tout-petits,  club de lecture ados, accueil des écoles à la bibliothèque-même, ou service itinérants pour les écoles et crèches, formation du personnel des crèches à la lecture pour les bébés, ateliers le temps d'une journée ou de quelques heures...
N'hésitez pas... 

Remise du Prix Et après "Demain" ? Deux écoles et trois projets récompensés !

Proclamation le 20 janvier 2017.
Remise du Prix   Et après "Demain" ?  Deux écoles et trois projets récompensés !

remise des prix

En octobre dernier, près de 1500 élèves des écoles secondaires de Nivelles ont pu assister à la projection du film "Demain", dans le cadre du Festival du Film Solidaire, au Waux Hall. Dans la foulée, un appel à projets à destination des écoles secondaires (cycle supérieur) a été lancé par l'échevinat de la Jeunesse.
Ce 20 janvier, trois prix de 500 € ont été remis  aux élèves de 4e F du Collège Ste Gertrude et au groupe "We Change" de l'Institut de l'Enfant-Jésus Lycée. Les élèves ont présenté avec clarté et brio les actions qu'ils ont imaginées, et mettent déjà en place dans leurs écoles. Bravo les jeunes ! 

Evelyne Van Pée

Prix école Demain

Discours du Président à l'occasion de la présentation des Voeux du cdH nivellois en 2017

Chers amis,

"Ayez la volonté et la persévérance, et vous ferez des merveilles". (Benjamin Franklin)

Quelle belle citation qui caractérise l'action des mandataires et militants de notre parti. Notre volonté inflexible a payé : nous aurons un cinéma, deux nouvelles crèches ont été créées, nous faisons tout pour obtenir la reconnaissance du Centre culturel.
2017 01 15 12.33.24

Reconnaissons-le, nous n'avons pas le monopole de cette volonté de progrès. Nous la partageons avec nos partenaires dans la majorité à Nivelles. Vouloir gérer la Ville en toute bonne gouvernance, mettre l'accent sur la propreté et la lutte contre les incivilités, mettre en œuvre un plan de rénovation des voiries et de la piscine, sont des principes et des actions qui nous unissent. Le soutien du Gouvernement régional et de la FWB - et notamment le soutien des ministres de notre parti -, ainsi que l'implication des autorités provinciales, ont aussi été des facteurs importants qui ont permis la réalisation de nos projets (ex. : les places subventionnées dans les crèches, la rénovation de la piscine et du cinéma, la rénovation de l'école de la Maillebotte).

Toutefois, l'expansion de notre Ville prévue pour ces prochaines années nous inquiète. Ci-dessous, je reprends la liste de tous les projets immobiliers en cours d'étude ou en cours de réalisation, et au regard de chaque projet, figure le nombre d'habitants supplémentaires envisagés.

Projets Nombre d'habitants supplémentaires
Lotissement rue du Centre à Bornival 60
Projet d'immeuble à appartements rue des Frères Piersaux/rue de Bruxelles 60
Projet de développement des terrains sis Vieux Chemin de Braine-Le-Comte 66
Projet immobilier de la rue de l'Ange 78
Reconversion du site des Récollets (Rue de Saintes)
90
Reconversion du site industriel : « Usine Widney »
100
Extension du projet « Cross-Lazer »
120
Nouvel immeuble à appartements en extension du complexe existant, Faubourg de Soignies 120
Projet de reconversion du site « Usines Chantrennes »
120
Reconversion du site de l'ancienne gendarmerie
120
Projet de reconversion du site « Cross-Lazer » en cours de construction et sa liaison avec la Gare de Nivelles (Par delà l'Eau) 128
Projet de développement du site des « Conceptionnistes » 155
Lotissement chaussée de Wavre à THINES 180
Projet Quartiers en Transition (Ste Barbe et Hôpital) et le développement du site de l'hôpital 180
Développement de la zone d'habitat comprise entre le « Shopping de Nivelles » et la rue Ste Barbe
210
Reconversion du site de l'ancien Lycée, Rue Seutin et reconversion du site de l'hôtel Rifflart (rue Seutin et rue de Soignies)
270
Reconversion du site du Faubourg de Namur, ancienne usine papiers peints 384
Projet immobilier de développement du site du Fief de Rognon et de l'ancienne Brasserie Duvieusart 420
Projet de développement Avenue du Centenaire/ Rue Coparty 483
Projet de reconversion du site de l'ancienne « galvanisation » 630
Développement des ZACC (Chabotte) 690
Développement de la ZACC (campagne du Petit Baulers) 1200
Val de Thines 2000
TOTAL : 
7864

Actuellement, la Ville de Nivelles n'a pas les capacités d'accueillir près de 8000 habitants supplémentaires. Les écoles, les crèches, les maisons de repos manqueront. Les infrastructures favorisant la mobilité seront nettement insuffisantes.

Le constat que nous faisons, c'est, qu'à l'heure actuelle, nous ne maîtrisons pas suffisamment le développement (l'expansion) de Nivelles. Evelyne, Julie et Isabelle, qui prendront la parole juste après moi, vous diront concrètement les problèmes que vivront ou vivent déjà aujourd'hui les Nivellois dans une cité qui grandit trop vite.

Au regard de ce constat, nous formulons deux demandes.

La première demande consiste à geler temporairement tous les projets immobiliers et de s'atteler sans tarder à la réalisation d'un "schéma de développement communal". Ce schéma, étudié par des urbanistes en étroite concertation avec les habitants et les mandataires communaux, est le document qui analyse, d'une part, les enjeux territoriaux de notre Ville (les perspectives et les besoins en termes sociaux, économiques, démographiques, énergétiques, patrimoniaux, environnementaux et de mobilité ainsi que les potentialités et les contraintes du territoire) et qui fixe, d'autre part, une stratégie territoriale relative à divers thèmes : la lutte contre l’étalement urbain et l’utilisation rationnelle du territoire et des ressources ; le développement socio-économique et de l’attractivité territoriale ; la gestion qualitative du cadre de vie ; la maîtrise de la mobilité. Il s'agit donc d'une vision à long terme du développement de Nivelles ; une fois celle-ci définie, on pourra alors reprendre - selon un tempo et une cohérence qui auront été réfléchies globalement - le développement de projets immobiliers.

La seconde demande plaide en faveur d'un nouvel équilibre politique à propos des compétences communales de l'urbanisme et de la mobilité. Depuis bientôt un quart de siècle, ces deux compétences relèvent dans notre Ville de la responsabilité d'un même parti politique. Dans le cadre de la gouvernance publique, une alternance dans la gestion des compétences est une pratique saine. Nous revendiquons donc dès 2018 la mise en œuvre et le bénéfice d'une alternance pour les matières liées à l'urbanisme et la mobilité.

Nos deux demandes ouvrent un débat qui sera - je l'espère - une voie qui amènera à concrétiser le vœu que je forme au nom du cdH-Ensemble. Ce voeu, c'est que l'équipe que nous formons au sein de notre groupe, que nous formons avec nos partenaires dans la majorité, que nous formons en alliance avec nos Ministres et Députés dans les gouvernements régionaux, reste source de volonté et de persévérance qui nous permettront de réaliser de merveilleux projets au service des Nivellois.

Etienne LAURENT

Des abribus sur la Grand-Place, où en est-on ?

Notre groupe a organisé une action visant à promouvoir l'installation d'abribus sur la Grand-Place à Nivelles. Cet évènement s'est déroulé sur la Grand-Place le lundi 28 novembre au matin.

En effet, depuis 2011, les travaux de rénovation de la Grand-Place sont terminés. Dans la foulée, une étude visant à installer des abribus sur cette place rénovée, a été commandée, mais le dossier n'évolue que très lentement.  Or des abribus dont l'aspect respecte le caractère architectural de la Grand-Place, sont indispensables si nous voulons favoriser l'usage des transports en commun.  Nous avons donc invité la population à nous soutenir dans ce projet en adressant un courriel à la Ville de Nivelles

Ce dossier n'est pas neuf, nous étions déjà intervenus en conseil communal en octobre 2015 sur le sujet.

Ce 28 novembre, nous intervenons à nouveau au Conseil communal afin de solliciter des informations sur l'avancement de ce projet. L'Echevine de l'Urbanisme et l'Echevin des Travaux nous ont répondu qu'un projet se dessinait en partenariat avec une société spécialisée dans le mobilier urbain, projet qui n'intègrera pas la pose de publicités sur les futurs abribus. Ils ont ajouté que le règlement du litige relatif aux travaux de la Grand-Place les empêchait d'avancer selon le rythme souhaité.

Nous avons pris acte de ces déclarations et nous leur avons suggéré, compte-tenu de la longueur des procédures judiciaires, de chercher à trouver un accord partiel avec les parties au procès afin d'occuper une partie des lieux pour 'y installer les abribus soit provisoirement, soit définitivement.Le Bourgmestre nous a répondu qu'il étudierait la question.

Nous resterons attentifs à l'évolution de ce dossier.

 

Action de sensibilisation de ce matin : un abribus provisoire installé sur la Grand-Place de Nivelles

4

 

10

11